HISTOIRE


La galerie d’art Gala met son énergie au service de l’art depuis près de trente ans.

Gala ouvre ses portes en 1987 à Trois-Rivières et expose les grands noms de la peinture québécoise notamment parmi ceux du Refus global et des Plasticiens. Gala a aussi invité des artistes de renommée internationale comme Vilallonga et Leonor Fini tout en portant beaucoup d’intérêt aux artistes de la relève.

En 2001, Gala s’installe rue Saint-Laurent à Montréal et tisse des liens avec des gens de théâtre, du cirque, du monde de la musique, transformant les vernissages en happening. Toujours à l’affut des changements de société, Gala a décidé de libérer l’art des cimaises de la galerie pour concevoir et organiser des événements là où le cœur lui en dit, tout en poursuivant ses activités de galerie en ligne.

Cheminement


Garder ses proches auprès de soi…

Mais au-delà du passage d’un lieu physique à un lieu virtuel, la Galerie d’Art Gala souhaite répondre d’une manière originale au besoin grandissant qu’éprouvent les êtres humains de garder leurs proches au plus près d’eux, au-delà de la mort.

Pour combler ce souhait, la Galerie d’Art Gala a imaginé offrir aux amateurs d’art, des œuvres qui pourraient faire office de réceptacle pour y déposer des reliques de leur âme sœur ou d’autres êtres qui leur sont chers, grâce à des cavités pratiquées à l’intérieur de l’œuvre mais invisibles à l’œil.

Rester dans l'art


La Galerie d’Art Gala a donc fait appel à des artistes chevronnés qui se sont montrés enthousiastes et ont mis leur créativité au service de cette belle idée : « rester dans l’art ».  Il s’agit d’offrir en lieu et place d’urnes traditionnelles, de véritables œuvres d’art, qu’ils auront acquises de leur vivant et dont ils pourront jouir pendant des années avant de se retrouver en son sein auprès d’un ou de plusieurs proches.

Si l’art vous habite, restez dans l’art pour l’éternité.